Blog

Appel d’offre terrassement

Focus sur le métier de conducteur d’engins de terrassement :  ce qu’il faut savoir

Je m’inscris gratuitement pour recevoir des appels d’offres

Cette courte vidéo de trois minutes a été réalisé par le Forem, office Wallon de la formation et de l’emploi. Le but est de nous présenter de manière simple le métier de conducteur d’engins de terrassement. Visite guidée du métier par l’intermédiaire de Kévin, au volant de sa machine.

Un métier dangereux

Kévin est conducteur d’engins de terrassement sur les chantiers et connaît bien son métier. Les machines sont de grandes tailles et pèsent très lourd, c’est pourquoi nous dit-il,  il est essentiel de veiller aux mesures de sécurité. En effet un tel engin peut heurter des bâtiments, d’autres véhicules mais surtout des hommes.

Les qualités d’un bon conducteur

Contrairement aux idées reçues il ne s’agit pas d’un métier facile, il n’est pas donné à tout le monde d’être un bon conducteur d’engin.

Le métier nécessite une bonne forme physique. Les objectifs et délais de chantier l’oblige à être productif. En effet le prix de revient d’un tel engin exige une certaine rentabilité. Il est essentiel d’acquérir des compétences mécaniques ou du moins certaines notions : savoir détecter une panne, surveiller l’état de la machine .

Pierre-Etienne Eloy, patron de Kévin relève trois critères principaux du métier : la dextérité, la passion du métier et le responsabilité des machines  vis à vis de ses collèges notamment.

Formation et conditions de travail

Au départ Kévin n’était pas au volant de son engin mais à pieds, autour des machines. Son intérêt s’est vite manifesté et son patron lui a permis au fur à mesure de se former. Attention on ne commence pas directement sur de gros engins mais sur de petits.

Les conditions de travail ne sont pas évidentes : chantier parfois loin de chez sois, un certain stress lié à la productivité attendue, blocage pour causes d’intempéries … Au travail vous respectez les directives des ingénieurs et chef de chantier.

Ce métier vous intéresse ?

Si comme Kévin vous pensez avoir la passion pour ce métier vous l’aurez compris compétence mécaniques, responsabilité et forme physique doivent être vos atouts. Plus qu’un simple conducteur vous  êtes un véritable spécialiste de votre machine.

Kévin s’interroge sur l’avenir de son métier. Une spécialisation plus poussée est envisageable pour satisfaire la rentabilité et productivité exigées par les entreprises. Alors soyez les conducteurs de demain !

Leave a Comment (0) ↓